Le Centre Sir John Monash : la réalité du front comme jamais

Du Centre Sir John Monash se dégage un flot d'émotions palpables pour ceux qui ont la bonne idée d'aller le visiter. Ce grand et beau lieu de mémoire raconte l’histoire de l’expérience australienne pendant la Première Guerre mondiale sur le front occidental à travers les mots de ceux qui y ont participé. Les enfants peuvent aussi partir à l'aventure grâce à la toute nouvelle application Digger Quest.
centremonash_06_21_027low-min

La Somme est une terre de mémoire caractérisée par les combats où, durant des mois, des millions d’hommes furent engagés dans une guerre de tranchées. L’Australie faisait partie de l’Empire britannique pendant la Première Guerre mondiale et a envoyé plus de 295 000 soldats en France et en Belgique pour aider les Alliés. Plus de 130 000 personnes ont été blessées et quelque 46 000 sont mortes. Le Chemin de mémoire australien, le long du front occidental, rend hommage à leur sacrifice. Il relie les sites des plus importantes batailles auxquelles des soldats australiens ont pris part. Situé à l’arrière du Mémorial National australien et adjacent au cimetière militaire de Villers-Bretonneux, le Centre Sir John Monash est un site clé du Chemin de mémoire australien sur le front occidental.

L’histoire australienne sur le front occidental

Le Mémorial National australien a été inauguré en 1938. Le cimetière est le dernier lieu de repos de 2 144 soldats du Commonwealth et les murs du Mémorial National australien commémorent plus de 10 700 Australiens morts en France sans sépulture connue. Le Centre tire son nom de John Monash (1865-1931). Il fut lieutenant général australien de la Première Guerre mondiale. Au cours de cette guerre, il est fait chevalier commandeur de l’Ordre du Bain par le roi George V au Château de Bertangles le 12 août 1918. Parmi ses principaux faits d’armes figure la bataille d’Amiens. 80 ans après l’inauguration du Mémorial National australien, pendant les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, l’Australie a tendu la main à une nouvelle génération par l’intermédiaire du Centre Sir John Monash en proposant une expérience immersive basée sur le multimédia.

Digger Quest, l’application pour les enfants

« Grâce aux histoires racontées par les soldats australiens et des infirmières australiennes, les enfants peuvent, eux aussi, se plonger dans le quotidien des Australiens en France durant la Première Guerre mondiale, » invite Rebecca Doyle, directrice du Centre qui offre en effet un contenu multimédia à la pointe de la technologie. Cela permet de faire découvrir la guerre sur le front occidental d’un point de vue australien à travers un certain nombre d’installations interactives et d’expériences immersives. L’application « SJMC » téléchargée sur le téléphone ou la tablette des visiteurs devient un « guide touristique virtuel » le long du cimetière militaire de Villers-Bretonneux, au Mémorial National australien et dans le Centre Sir John Monash.

Mais la dernière nouveauté c’est bien l’application Digger Quest destinée aux jeunes visiteurs à partir de 6 ans. Ils sont guidés dans les galeries du Centre par les différents totems, des animaux australiens, et complètent leurs quêtes à leur rythme. Munis d’une tablette, les aventuriers explorent l’Australie puis découvrent pourquoi cette jeune nation a combattu aux côtés des Alliés lors de la Première Guerre mondiale. La visite du Centre associe mémoire et interactivité et marquera durablement le visiteur.

Pratique

Centre Sir John Monash
Ouvert tous les jours, de 10h à 17 h, entrée gratuite.
Le Centre se trouve à l’arrière du Mémorial national australien sur la D23 (entre Villers-Bretonneux et Fouilloy) 80000 FOUILLOY à 30 minutes d’Amiens.
Web : sjmc.gov.au
Contact mél : info@sjmc.goc.au
Tél : +33 (03) 60 62 01 40

Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Retro C trop_l'inédite

Dans la même rubrique

Les Faiseurs de Bateaux, contre vents et marées
Arras, Ultreïa !
Immersion toute en émotion à l’Historial
Échappée noire : balades encyclopédiques
Oublier la guerre : les soldats australiens derrière la ligne de front

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation