Beautiful Plants For Your Interior

Les Hauts-de-France, une nouvelle destination pour les amateurs de whisky

Les Hauts-de-France sont déjà reconnus pour la qualité de leurs brasseries artisanales, mais ils sont désormais également une destination pour les amateurs de whisky. Les whiskys produits dans cette région française sont élaborés avec soin, force et subtilité, et sont de véritables whiskys de dégustation.

Ergaster, JSD, d’Hautefeuille, Wambrechies et Artesia sont quelques-uns des noms à retenir pour ceux qui cherchent à découvrir les whiskys des Hauts-de-France. Bien que l’Écosse, l’Irlande et le Japon restent des références en matière de whisky, les whiskys des Hauts-de-France sont surprenants par leurs qualités et leur caractère bien français.

Tous les whiskys des Hauts-de-France sont authentiques et ont au moins trois ans d’âge, le délai légal pour obtenir l’appellation de whisky. Ils sont élaborés avec finesse, force et subtilité, et sont de véritables whiskys de dégustation. Laurent Devos, président des sommeliers des Hauts-de-France et caviste aux Vins Gourmands de Lens, et Benjamin Holvoet, qui prépare actuellement le concours du meilleur caviste de France, ont goûté ces whiskys pour nous.

Wambrechies, un whisky historique du Nord

La distillerie Claeyssens de Wambrechies a été la première à se lancer dans la production de whisky dans les Hauts-de-France. Fondée en 1817, elle a commencé à produire du whisky en 2000 et a sorti son premier whisky français de 12 ans d’âge en 2013. Depuis, elle propose des whiskys single malt, tourbés ou vieillis en fûts de Xérès ou de Madère, avec beaucoup de maîtrise.

Le single malt tourbé de Wambrechies est un whisky puissant et complexe, avec des arômes fumés et camphrés qui se prolongent en bouche. La couleur jaune très clair, caractéristique des whiskys tourbés, confirme visuellement ce premier marqueur.

Whisky de Wambrechies single malt tourbé, 70 cl., 49,5 degrés – 45,90 €

Distillerie Claeyssens (Nord)
1, rue de la Distillerie à Wambrechies
Tél : 03 20 67 89 44
Web : <https://distilleriedewambrechies.com/>

Ergaster, un whisky bio et haut de gamme dans l’Oise

Hervé Grangeon, un ingénieur en génie des procédés reconverti en maître distillateur, a créé la distillerie Ergaster en 2015 à Passel, près de Noyon (Oise). Il a souhaité élaborer un whisky bio et haut de gamme, en choisissant des orges garantis sans pesticides ni herbicides et provenant tous des Hauts-de-France. Depuis 2018 pour la version Single malt nature, et 2019 pour le Single malt tourbé, les whiskys Ergaster se distinguent par leur force et leur délicatesse aromatique.

Le Single malt nature d’Ergaster présente une robe jaune intense, dorée qui tire vers le brun. Le nez est marqué par un côté céréalier et malté, avec des parfums boisés et épicés qui se révèlent au second nez. Tous ces parfums se retrouvent en bouche, avec un goût plus ou moins prononcé de vanille selon les fûts utilisés. Bien équilibré, ce single malt a beaucoup de force, d’élégance et de rondeur, et conviendra parfaitement aux amateurs de whiskys de caractère.

Le single malt tourbé, numéroté 001, présente une robe plus intensément dorée. La tourbe est généreuse au nez, avec des notes herbacées et végétales bien maitrisées. Au goût, le parfum tourbé s’affine avec beaucoup de délicatesse et de rondeur apportées par une certaine viscosité. Belle longueur finale.

Ergaster Single malt nature 000 et nature bio 000, 50 cl. 45 degrés – Prix : de 69,00 à 72,00 € / Ergaster Single malt tourbé, bio 001 : 50 cl. 45 degrés – Prix : de 69,00 à 72,00 €

Distillerie Ergaster (Oise)
1 avenue du Parc à Passel
Tél : 03 44 44 35 83
Web : <https://distillerie-ergaster.com/>

JSD, un whisky pour les amateurs de bière dans le Nord

JSD, ce sont les initiales de Jérôme et Sabine Dreumont, les propriétaires d’une brasserie artisanale réputée de l’Avesnois. Jérôme a imaginé deux whiskys, à son image, simples et authentiques, entre force, caractère et douceur. La production est presque confidentielle, mais le distillateur privilégie la qualité à la quantité et livre chaque année un fût d’exception décliné en deux titrages d’alcool.

JSD propose un Single malt composé de 2/3 de malt pale et d’1/3 de malt fumé à la tourbe écossaise. La particularité de ce whisky de 42° tient à son vieillissement en fût de chêne Jack Daniels, terminé en fût de Sherry Oloroso pendant 45 jours. La robe brillante et claire souligne un bel or jaune pâle. Le nez affirme un caractère céréalier assez marqué, avec une tourbe bien présente et un léger camphre qui donne beaucoup de complexité. L’équilibre se prolonge par une longueur en bouche exceptionnelle.

JSD Single Malt, 50 cl. ; 42 degrés – Prix : 55,00 € / JSD 59 Pur Malt : 50 cl. ; 59 degrés – 65,00 €

Distillerie Dreum (Nord)
2 rue Basse, 59218 Neuville-en-Avesnois
Tél : 06 09 10 31 25
Web : [www.ladreum.com](http://www.ladreum.com)

Artesia, le premier whisky du Pas-de-Calais

Le whisky Artesia est produit par la distillerie TOS à Aix-Noulette, dans le Pas-de-Calais. C’est le premier whisky du département, et il affirme son appartenance au terroir d’Artois grâce aux orges cultivées dans la région. Katy Gravina, une des rares femmes distillatrices, est aux commandes depuis trois ans et maîtrise à la perfection les subtilités de l’alambic Holstein pour capter toutes les molécules aromatiques du distillat avant sa mise en fût et son vieillissement en barriques de bourbon.

L’Artesia Single malt présente une jolie couleur jaune paille doré, avec des reflets brillants. Le nez est charmeur, avec une belle intensité et des effluves de malt associées à celles de fruits blancs et de poire. Le goût malté est peu torréfié, avec beaucoup de fraicheur. Ce whisky qui titre à 45° possède une vivacité et une fraicheur qui conviendra bien pour un apéritif.

Artesia Single Malt : 70 cl. 45 degrés – 54,90 €

TOS Distillerie (Pas-de-Calais)
26 route d’Arras à Aix-Noulette
Tél : 03 21 72 24 24 / 03 21 29 04 15
Web : <https://www.tosdistillerie.fr/>

Whisky d’Hautefeuille, un whisky singulier dans la Somme

Le whisky de la distillerie d’Hautefeuille prend racine au cœur des terres céréalières et argileuses du Santerre, dans la Somme. L’orge de printemps est semée sur les 200 ha de la ferme familiale, puis maltée, fermentée et distillée. Après les premiers distillats réalisés en mars 2017, et trois bonnes années de vieillissement dans des fûts neufs, puis roux qui ont accueilli du cognac, et enfin des fûts de finition en condrieu et rhum qui donnent les notes finales de gourmandises, le whisky de cette belle propriété du Santerre est enfin prêt.

Avec sa robe ambrée soutenue et son nez intense et gourmand, le Single malt n°004 donne le ton de la dégustation. La finesse maltée laisse rapidement place à une sensation d’opulence apportée par le Condrieu de la maturation finale. Les arômes d’abricots et de pêche de vignes prédominent, apportant beaucoup de sucrosité. Ce whisky est peut-être le plus singulier de la région, avec son côté plus fruité que malté. Sa douceur conviendra autant en apéritif qu’en fin de repas et digestif.

Whisky d’Hautefeuille Single Malt Réserve du Loup Hardi : 50 cl., 46 degrés – Prix : 59,00 €

Distillerie d’Hautefeuille (Somme)
Ferme du château
3 rue Saint-Antoine à Beaucourt-en-Santerre
Web : <https://fr.distilleriedhautefeuille.com/>

Les whiskys des Hauts-de-France sont des whiskys de caractère qui tiennent largement la comparaison avec certains whiskys écossais. Bien que certains aient visité des distilleries écossaises avant de se lancer, aucun n’a cherché à copier. Ils ont tous trouvé leur voie et affirmé un caractère propre, en déclinant leur savoir-faire antérieur pour aboutir à un travail complexe et intéressant autour de l’orge maltée, qui constitue aujourd’hui le marqueur principal des whiskys français et des Hauts-de-France.

3 conseils pour déguster un bon whisky

La bonne température de dégustation se situe entre 12° et 14°, afin d’éviter le côté volatile de l’alcool et de favoriser l’expression des fruits issus de la maturation.

Le verre à whisky idéal est un verre tulipe avec une cheminée qui se rétrécit vers le haut, permettant ainsi la concentration des effluves. Il est préférable d’éviter les tumblers, réservés aux whiskys de soif, et de choisir un verre à pied ou un Glencairn, considéré comme le verre officiel de dégustation.

Il est déconseillé d’ajouter des glaçons, car ils ont tendance à figer les arômes et à diluer le caractère même du whisky. La solution est de recourir aux pierres ollaires, préalablement mises au congélateur, qui descendent lentement la température sans choc thermique et sans dilution.

4/5 - (30 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *