Vos boissons maison de l’été !

En dehors des périodes de canicule, il n’est pas toujours simple de s’hydrater tout au long de la journée. Alors si le verre d’eau ne vous fait guère envie, vous pouvez vous tourner vers des boissons fraîches concoctées maison. Cerise sur le gâteau (ou dans le verre), elles peuvent aussi offrir des vertus santé !
Par Claire Devilliers
Gingerbeer_Maud-Peltier-min

Pour se rafraîchir en plein après-midi estival, vous pourriez être tenté d’ouvrir une bouteille d’eau aromatisée ou un jus de fruits du commerce. Mais ces produits souvent bien marketés sont rarement aussi innocents qu’ils y paraissent. Sucres cachés ou édulcorants, arômes artificiels et autres additifs, ce petit monde rend ces produits peu recommandables, en tout cas au quotidien. Rassurez-vous, vous pouvez en quelques minutes à peine vous préparer une eau aromatisée maison. Un brin de menthe verte, quelques feuilles de basilic, une branche de thym et selon votre imagination une rondelle d’agrume ou de fruit de saison, et le tour est joué. Quelques heures de macération au réfrigérateur dans une bouteille en verre et votre eau sera délicatement parfumée. Pour plus de caractère, pressez légèrement les fruits avant de boire. Pour donner une jolie coloration à votre eau, pensez à la mauve ou aux fleurs d’hibiscus. Outre une tonalité bleue, la première offrira des vertus adoucissantes et antibactériennes au niveau digestif ; la seconde, au goût acidulé, colorera l’eau en rouge tout en apportant de précieux antioxydant, vitamine C notamment. 

Eau express

Autre option pour les plus pressés : les eaux florales. Produit secondaire obtenu lors de la distillation (procédé permettant d’obtenir les huiles essentielles), l’eau florale (ou hydrolat) ne présente aucune contre-indication et offre elle aussi des vertus thérapeutiques. A raison de 2 à 3 cuillères à soupe dans un demi litre d’eau, l’hydrolat de verveine citronnée par exemple apaisera votre digestion, tandis que celui de fleur d’oranger ou de tilleul calmera les légères anxiétés. Le choix est vaste, mais préférez des qualités biologiques et conservez-les bien au frais. 

Tisanes fraiches

Sachez tout de même qu’une macération à froid libère moins d’actifs – pas plus de 20% – qu’une infusion avec une eau chaude. Vous pouvez donc aussi tout simplement préparer vos infusions et les laisser refroidir. Pour soulager l’un des maux féminins fréquents de l’été, les jambes lourdes, une infusion de feuilles de cassis, de vigne rouge et de verveine odorante pour son goût agréable pourra être consommée froide tout au long de la journée. Attention toutefois, malgré les fortes chaleurs, à ne pas boire glacé. Rappelons-nous d’ailleurs que dans le désert, les touaregs boivent au contraire du thé chaud afin de favoriser la sudation et l’évacuation de la chaleur. 

Des boissons fermentées rafraichissantes

Depuis quelques années, les boissons fermentées ont gagné du terrain dans nos cuisines. Concoctées maison ou facilement disponibles au rayon frais des magasins bio, elles surfent sur la vague des ‘alicaments’, ces produits de consommation courante aux vertus thérapeutiques avérées. Obtenus par fermentation courte de glucides, ces breuvages sont riches en probiotiques et entretiennent ainsi naturellement la flore intestinale. On ne cesse aujourd’hui de prouver l’importance cruciale d’une bonne santé intestinale dans la prévention de diverses pathologies. Si le kéfir et le kombucha commencent à se démocratiser, la « ginger beer » est quant à elle un peu moins connue… Traditionnellement préparée en Jamaïque, cette boisson tonifiante s’est ensuite démocratisée en Angleterre et aux Etats-Unis. Idéale aussi pour soulager les nausées, la Ginger Beer – sans alcool bien sûr – peut se réaliser facilement à la maison, avec peu d’ingrédients et quelques jours de patience. 

La recette de la bière au gingembre

Préparation du levain de gingembre :

  • 250 ml d’eau (non chlorée)
  • 1 c. à s. de gingembre bio
  • 1 c. à s. de sucre blond

1er jour : mélangez les ingrédients dans un bocal en verre hermétique et gardez dans un endroit chaud. 

Du 2e au 5e jour : ajoutez chaque jour 1 cs de gingembre et 1 cs de sucre. 

6e jour : ajoutez 200ml d’eau, puis conservez au réfrigérateur pour stopper la fermentation. Si vous ne l’utilisez pas, gardez-le au frigo et nourrissez-le 1 à 2 fois par mois avec un peu de sucre. 

Préparation de la bière de gingembre

  • 1l d’eau peu minéralisée à température ambiante
  • 50g de gingembre frais et biologique
  • 50g de sucre de canne
  • 50 ml de jus de citron vert ou jaune
  • 50 ml de levain de gingembre

Dissolvez le sucre dans l’eau, en chauffant si besoin et laissez bien refroidir. Mettez tous les ingrédients dans un bocal en verre : ne le remplissez qu’au 2/3 ou alors fermez à l’aide d’un tissu et d’un élastique. Laissez fermenter de 3 à 5 jours jusqu’à voir apparaitre des bulles. Filtrez et conservez au frais dans une bouteille fermée.

Texte : Claire Devilliers
Illustrations : Maud Peltier
02 juillet 2020
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Moins de déchets… dans votre cuisine
Un été de bien-être à Amiens
Le pain : au placard ou sur la table ?
EauBouLeau, pompe à essence
Cacao, la fève aux mille vertus

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation