Réveillez vos intérieurs, osez la couleur

Cette année tout particulièrement, les couleurs s'imposent chez nous et l'été s'annonce lumineux. Les murs se parent de bleu, rouge, jaune, vert ou bien d'autres teintes encore, pour notre plus grand bien. Voici quelques conseils d'experts pour vous guider !
Par Pauline Malras-Vieljeux
Loft atypique_Vestibule-min

Sans aller jusqu’à faire de votre vestibule une véritable oeuvre d’art, comme ici au Loft atypique de Tourcoing, vous pouvez, en matière de décoration, choisir une palette harmonieuse et nuancée qui transformera profondément la perception de l’environnement. Cocon rassurant, espace de travail stimulant, chambre reposante, l’utilisation de la couleur influence notre état et conditionne notre bien-être. Le bleu affecte notre intellect, le rouge notre corps, le jaune nos émotions ; quant au vert, il favorise un sentiment d’équilibre entre intellect, corps et émotion. L’intensité chromatique influence aussi le ressenti. Ainsi un bleu profond stimulera l’esprit tandis qu’un bleu clair s’avérera apaisant et source de calme. Un rouge vif sera physiquement exaltant, alors qu’un rose procurera une sensation de confort. Plus le jaune est lumineux, plus l’effet émotionnel est intense. Plus le vert est profond, plus son pouvoir équilibrant l’est aussi.

Les raisons de la couleur

Dans les pièces destinées à la détente – un salon, une salle à manger ou une chambre –, une couleur se montre douce et apaisante. Vive, elle dynamise un couloir, une circulation ou une cuisine. Elle sert parfois à délimiter les espaces et les usages lorsque le plan est dit ‘ouvert’, soulignant l’emplacement d’un coin cuisine, repas ou bureau. Elle peut aussi se jouer des volumes, accentuant ici une hauteur, atténuant là une profondeur. Elle suggère de fausses niches de part et d’autre d’une tête de lit en trompe-l’œil. Les couleurs dessineront aussi parfois de grands aplats géométriques, sur lesquelles s’appuieront ensuite l’agencement et l’aménagement de l’intérieur.

Des teintes dans l’air du temps

Le Classic Blue se décline partout dans ce salon. © Ikéa

En quête d’idées ? Vous pourrez faire confiance aux palettes inspirantes de quelques fabricants de peinture, mais aussi à l’élection PANTONE de l’année (19-4052 Classic Blue pour 2020). Certaines couleurs sont devenues incontournables comme le bleu Klein, en hommage à l’artiste plasticien, le terracotta, décliné dans de nombreuses nuances pour réchauffer une ambiance ou encore le vert ‘chasseur’ signant le retour de la nature dans nos intérieurs. On retrouvera aussi un vivifiant jaune curry d’été ou encore un orange pastel tout en douceur. La nouveauté tient dans l’association de couleurs, deux, voire trois dans une pièce ou sur un même mur.

Une réalisation colorée

Chloé Tresca, de l’agence Espace au Carré à Annay-sous-Lens, a décliné ici deux pièces avec un seul coup de cœur pour une faïence bleue. Grace à l’intervention de la décoratrice, les deux pièces n’en forment plus qu’une. Ici la couleur permet d’unifier l’ensemble, tout en distinguant l’espace dédié aux bains des enfants et la douche des parents. Ainsi, la peinture appliquée sur les murs et le plafond accentuent l’effet d’alcôve amorcé par la création d’une estrade.

© Chloé Tresca – Espace au carré

Les astuces et conseils de Léa Morel, décoratrice d’intérieur à Avion, pour bien utiliser les couleurs dans votre intérieur

En peinture, comment choisir la finition ? Quelles sont vos recommandations ?
Le choix de la finition dépend surtout de l’éclairage et de l’usage. Le mat adoucit l’ambiance car il absorbe la lumière et camoufle les défauts. Mais il est très difficile à entretenir parce qu’il n’est pas lessivable. Le satin quant à lui met en valeur la lumière grâce à sa texture soyeuse. Lessivable, il est souvent utilisé dans les pièces humides. Le brillant réfléchit la lumière au risque de souligner les défauts. Dernière née, la finition velours marie l’effet poudré du mat et la facilité d’entretien du satin.

Est-ce qu’on peut peindre un plafond d’une autre couleur que le blanc ? 
Oui bien sur ! Peindre un plafond en couleur est tout à fait possible. Cela permet d’abaisser la hauteur d’une pièce et d’obtenir ainsi une échelle plus confortable ou rassurante. Dans l’absolu, toutes les pièces peuvent accueillir un plafond peint.

Et sous les combles ?
Je conseille de laisser la sous-pente blanche. Colorée, elle pourrait s’avérer étouffante. Quant à la charpente, tout dépend du style attendu. Le bois est laissé brut pour une ambiance moderne. Il est peint en clair pour un style maison de campagne.

Est-ce qu’il existe une tendance ?
La tendance est de créer ou peindre le soubassement, c’est-à-dire de mettre en valeur le bas d’un mur. Sa hauteur varie selon l’effet souhaité. Il donne à la fois du cachet et apporte une touche de couleur. En insistant sur le linéaire, il augmente l’impression d’espace et sert de support pour le mobilier, comme pour une tête de lit par exemple.

Pour aller plus loin

Karen HALLER. The Little Book of Colour : How to use the Psychology of Colour to Transform Your Life. Penguin Editions, 2019.


Texte : Pauline Malras-Vieljeux
Photos : Laurent Desbois – Lwood ; Farrow & Ball ; Ligne intérieure ; Little Green
02 juillet 2020
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Decor-home-by-j-and-z-Anneoeuillin

Dans la même rubrique

Havre de voyageurs pleins de douceurs
Ouvrez grand vos intérieurs
Le bureau à la maison, comment bien s’organiser
Inspirations Art déco
Une gentilhommière de famille

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation