Place à la nature intérieure

Avec l'arrivée de l'automne, la nature commence doucement à se mettre en sommeil. Les couleurs vives laissent place à quelques nuances avant de s'estomper avec l'hiver. Mais, ce n'est pas une raison pour délaisser son intérieur. La nature, sous différentes formes, peut parfaitement continuer à éclore dans nos maisons pour les rendre plus chaleureuses et plus accueillantes.
Par Nadia Daki
Papier-peint-floral-et-étagère-de-cuisine-@-Delphine-Fremy-Ligne-intérieure-min

Fini les fleurs chatoyantes dans nos jardins ou balcons. L’automne n’est pas en reste avec de jolies couleurs qui se déclinent parfois en nuances. Les feuilles craquantes habillent les sols et confèrent cette atmosphère si poétique, propre à cette saison. C’est surtout l’occasion de fleurir nos intérieurs, de leur apporter des couleurs, d’oser l’hommage animalier. Et si on cultivait son jardin intérieur ? Comment créer l’harmonie parfaite sans tomber dans le faux pas ? Petit tour d’horizon des valeurs sûres avec deux spécialistes :  Delphine Fremy, décoratrice d’intérieure chez Ligne Intérieure à Hermies et Marielle Humez, décoratrice d’intérieure et spécialiste en design d’espace chez Noces de Liane à Arras.

Déclinaisons florales

Papier peint, coussins, petit objet de décoration, cadre végétal, les références au floral ou à l’animalier sont toujours tendance. Mais comme pour toutes les bonnes choses, il faut doser avec parcimonie pour éviter une éventuelle surcharge. « C’est toujours la tendance du moment, confirme Delphine Fremy, il suffit de regarder les éditeurs de papiers peints pour se rendre compte que le floral, par exemple, est loin d’être démodé. » Elle conseille de les traiter en cadre pour plus d’originalité. « On n’est pas obligé de mettre un papier peint sur toute la largeur d’un mur, ou qu’il touche le plafond et la plinthe. On peut l’utiliser comme n’importe quel élément de décoration et le mettre dans un cadre carré, rectangle ou même rond. Le rond crée une fenêtre inattendue dans une décoration, surtout avec un imprimé floral. » Ainsi, on évite la lourdeur visuelle. « Si les motifs sont plus petits, plus doux, on peut utiliser ce papier peint pour en faire une tête de lit », conseille Delphine Fremy.

L’art de la mise en scène

Le danger, c’est qu’on fasse ensuite trop de rappel. « Si on opte pour un papier peint panoramique avec une forêt, il faut ensuite décaler et ne pas par exemple, alourdir la décoration avec des pommes de pin posées sur la table », met en garde Marielle Humez. Car point trop n’en faut. La subtilité est le maître mot. « Faire une déco totalement zébrée, c’est complètement dépassé. » Car tout l’enjeu ici est de réussir à créer une véritable harmonie. « Il faut créer une mise en scène où chaque objet, chaque élément trouve sa place », poursuit Marielle Humez. Pas de pièce rapportée ou de juxtaposition hasardeuse donc.

Quid des fleurs en plastique ? Véritable faux pas ? « Pas du tout, tranche Marielle Humez. On peut trouver des fleurs artificielles de qualité. La couleur des feuilles, l’assemblage des fleurs ou encore la forme des boutons sont des critères sur lesquels il faut porter notre attention. » Et là aussi, tout est question de mise en scène. « Le contenant est aussi important que le contenu. Pour mettre en valeur un bouquet, on privilégie un très joli vase qu’on va volontairement déposer sur le plus beau meuble. » Une alternative est le végétal stabilisé. Delphine Fremy, qui l’utilise beaucoup dans ses créations, apprécie particulièrement son rendu et sa tenue dans le temps. « J’aime l’associer à d’autres matières naturelles comme le bois ou le lichen pour un effet encore plus marquant. »

Mixer les matières

Le bois reste une valeur sûre. Il confère un côté chaleureux aux pièces. « Le bouleau se pare de quelques écorces blanches, ce qui en fait un élément de décoration formidable, assure Marielle Humez. Pour accentuer l’aspect chaleureux, on mixe avec des matières douces en velours ou en fausse fourrure. Les rideaux en lin font également leur effet. Et, on ose le jaune, sur des tentures ou des coussins. »

Sans oublier la lumière, autre élément qui se fait désirer en automne. « On joue sur l’éclairage indirect, conseille Marielle Humez. Et, on use sans modération de bougies led, idéales pour cette touche de luminosité et d’intimité. »

Pour parfaire cette composition en hommage à la nature, on peut aussi inclure des représentations animalières. Delphine Fremy a créé pour une de ses clientes une composition qui entre parfaitement dans le thème de cet article. Une bulle de laquelle déborde des lianes, et sur lesquelles des singes sont suspendus. « L’idée était d’habiller un mur courbe, raconte la décoratrice d’intérieur. J’ai eu l’idée d’une mise en scène dans laquelle ces singes seraient des observateurs venus d’une autre planète. »

Texte : Nadia Daki
Photos : Ligne intérieure ; Les Noces de Liane
02 novembre 2021
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Conquête de l’espace
Le CD2E, accélérateur de l’écoconstruction dans la région
Aequo, la déco qui casse vraiment des briques
Ressentir la puissance du silence
La paille : or régional dans toutes ses déclinaisons

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation