L’eau dans tous ses états

Et si vous aviez déjà profité sans le savoir de ses vertus cet été ? Bain de mer vivifiant, jacuzzi relaxant de l’hôtel, baignade tonique en eau vive de montagne… Ressource naturelle aux innombrables bienfaits, l’eau peut être utilisée comme une véritable thérapeutique, d’où le nom d’hydrothérapie. Outil de gestion du stress ou stimulant du système immunitaire, cette pratique est multiusage. Alors, on se jette à l’eau ?
Par Claire Devilliers – naturopathe
224837681_869335427335637_8005885431635009976_n

Il est bien connu que l’eau chaude a des vertus réconfortantes… Une bonne douche en rentrant du travail ne nous délasse-t-elle pas dès les premières minutes ? Voilà un excellent réflexe pour se libérer de tensions nerveuses accumulées, car le chaud active notre système nerveux dit parasympathique, celui de la détente, de la récupération et du sommeil. Un simple bain chaud est ainsi un remède très efficace pour les tempéraments les plus nerveux : il se prend autour de 38° et ne doit pas excéder une vingtaine de minutes. Quelques huiles essentielles bien choisies pourront accentuer son action apaisante ou décontracturante (voir encadré). Le bain de pied chaud peut aussi s’avérer utile pour les problèmes de sommeil. Il détend tout particulièrement la zone du plexus solaire et peut soulager les migraines. La fameuse bouillote, sous ses airs un peu désuets, se montrera diablement efficace apposée sur la zone du foie pour soulager les lourdeurs digestives ou sur le ventre pour les douleurs menstruelles. Attention, on évitera les applications de chaud sur le cœur et sur la tête. 

Eau qui nettoie…

Sur le plan physiologique, le chaud provoque une réaction centrifuge. Autrement dit, il attire le sang vers la périphérie de notre organisme, décongestionnant ainsi les organes profonds et attirant les toxines accumulées vers la peau, l’une des portes de sortie des déchets. Les pratiques traditionnelles du sauna finlandais et du hammam oriental offrent ainsi toutes deux cette fonction détoxifiante. Quelques règles à respecter pour profiter pleinement de leurs bienfaits. Le sauna est un bain d’air chaud et sec (entre 80 et 110°) qui stimule la transpiration et l’élimination des déchets acides, le rendant particulièrement intéressant pour les pathologies arthrosiques et rhumatismales. Le sauna se pratique de préférence assis afin de bien écouter sa tolérance à la chaleur. Après le passage au sauna, on prend une douche ou un bain frais, puis on se repose en position allongée. Chaque cycle est à répéter 3 fois, la séance durant ainsi environ 1h30 idéalement. Le hammam quant à lui offre une chaleur humide entre 50 et 60° qui stimule plutôt les glandes sébacées de la peau. Dans les pays orientaux, le rituel se poursuit avec un nettoyage au savon noir, puis un gommage au gant Kessa, gant de crin traditionnel permettant l’exfoliation des peaux mortes et autres impuretés accumulées. Enfin un enveloppement au rhassoul, une argile naturelle marocaine, complètera l’action purifiante, puis un massage à l’huile d’argan, « l’or liquide du Maghreb », clôturera ce précieux moment de détente.

… ou eau qui booste !

Alors que le chaud invite au cocooning et à la décontraction, le froid stimule ! Le fameux ‘coup de fouet’ ressenti en sautant dans une rivière fraiche de montagne, dû à une décharge momentanée d’adrénaline. S’en suit néanmoins toujours une sensation d’apaisement et de relâchement musculaire. Les bains froids ont une action particulièrement tonifiante de la circulation sanguine. Pour les problèmes de retour veineux – varices, œdèmes, jambes lourdes – les bains de pied froids seront donc tout à fait indiqués, au moins jusqu’aux genoux. Le froid est aussi connu pour ses vertus antalgiques. Une poche de glace soulagera les migraines ou insolations, les chocs, fractures, entorses claquages ou tendinites. Le néerlandais Wim Hof, surnommé « Iceman », a beaucoup médiatisé les bienfaits des bains glacés sur le système immunitaire. Sans aller jusqu’aux extrêmes de cet amateur de sensations fortes, une douche froide quotidienne le matin aura sans aucun doute un effet tonifiant, suivie d’une friction énergique pour bien sûr réchauffer rapidement le corps. Des tensions nerveuses soulagées, des toxines nettoyées, une immunité stimulée à l’aube de l’hiver… l’eau a décidément des vertus probablement négligées, à l’heure des compléments alimentaires divers, certes potentiellement efficaces, mais pas toujours à la portée de toutes les bourses.

Quand l’eau rencontre les huiles essentielles

Hydrologie et aromathérapie peuvent se combiner efficacement pour divers objectifs thérapeutiques. Voici quelques recettes faciles à tester à la maison :

  • Bain relaxant : 
    Faites couler de l’eau entre 35° et 37° selon votre préférence. Dans 1 cs de base neutre pour bain (idéalement, sinon huile végétale ou lait), diluez 10 à 15 gouttes en tout d’huile essentielle. Au choix, en unitaire ou en synergie : mandarine, lavande officinale, petit grain bigarade ou camomille romaine. Evitez de vous rincer ou de vous laver après votre bain, pour prolonger l’effet thérapeutique. 
  • Douche énergisante matinale : 
    Ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle dans votre dose de gel douche. Au choix : pin sylvestre, pamplemousse ou romarin à cinéole.
  • Troubles de la circulation veineuse : 
    Prenez une douche écossaise : alternez 15 secondes de jet tiède/chaud, puis 30 secondes de frais, en appliquant des pieds vers l’aine, en terminant plutôt sur du frais. Diluez 2 gouttes d’huile essentielle de lentisque pistachier dans 5 gouttes d’huile végétale de calophylle inophyle et massez les jambes en remontant de la cheville au genou. Idéalement, reposez-vous ensuite au moins 10min, les pieds surélevés, avec une respiration abdominale.
Texte : Claire Devilliers – naturopathe
Illustrations : Maud Peltier
05 novembre 2021
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Le Spa Marotte, la nouvelle marotte des Hauts-de-France
Moins de déchets… dans votre cuisine
Un été de bien-être à Amiens
Le pain : au placard ou sur la table ?
EauBouLeau, pompe à essence

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation