L’automne en Val de Somme, ça détonne

Et si cet automne vous partiez à la découverte de savoir-faire ? A l’initiative de Val de Somme Tourisme, venez vivre, au travers de visites guidées, une courte immersion en compagnie de ceux qui enrichissent le territoire.
A_ferme_tilleuls_07_22_042low

Admirer un border-collie 

C’est polyglotte un border-collie. Originaire du nord de l’Angleterre, il comprend le Français et l’Anglais. Pour qu’il se place à droite du troupeau qu’il domine avec panache, vous pouvez soit lui dire « droite » soit « away ». Pourquoi pas « right » ? « Parce qu’il réagit aux franches intonations », explique Fanny Loger. L’éleveuse sait de quoi elle parle. Depuis trente ans, elle et son mari Laurent tirent le meilleur de ce chien de travail dans leur Ferme du Bois aux agneaux. Vif comme l’éclair, le border se dresse en quatre ans, « une année dans chaque patte. » En venant ici, vous découvrirez une race hors du commun qui pige tout, à condition de ne pas lui aboyer dessus.    

samedi 5 novembre à 10 h à la Ferme du Bois aux agneaux de Vaire-sous-Corbie. Tarifs : 3/6 € 

Récolter le terroir  

Vous saviez que le haricot vert n’était pas un légume mais un fruit car issu de la pollinisation ? Claire et Olivier sont tout sauf rasoirs. Ils expliquent les choses simplement « car le terroir est un bien précieux qui appartient à tout le monde. » Dans leur ferme des Tilleuls, le couple fait s’épanouir de manière biologique le meilleur du meilleur, sous serre ou pas. En leur compagnie, vous vous baladerez au milieu des courgettes, des choux, des tomates mais aussi entre les rangées de pommiers. Si vous avez un petit creux, sachez que la boutique attenante est un concentré de ce qui vous aura mis l’eau à la bouche.    

mercredi 26 octobre à 10 h à la Ferme des Tilleuls de Gentelles. Tarifs : 3/6 € 

Faire quelques brasses 

« Ouvrir nos portes à un public qui ne viendrait peut-être pas. » Voilà ce qui motive Laurent et Christophe. Depuis 2010, le duo de passionnés est aux commandes de la Picardennes. Une brasserie artisanale réputée pour sa Caroline et sa Mascotte. Deux bières de tempérament que vous apprécierez après votre visite. Entre zythologues avertis, vous pourrez évoquer tout ce qui vous passe par le gosier. Le houblon – ce petit rien « qui influe sur l’amertume, l’arôme et la conservation de la bière » – ou encore les drèches, ces résidus issus du brassage des céréales. Ceux de la Picardennes nourrissent le bétail, se retrouvent dans le pain du boulanger local ou sont transformés en crackers. Un apéro à la bière accompagné de biscuits à la bière, on est sûr d’être dans le vrai.       

vendredi 4 novembre à 16 h à la brasserie la Picardennes de Corbie. Tarifs : 3/6 €

Cueillir du safran 

Dans notre région, la cueillette du safran débute en octobre et se termine aux premières gelées. Durant cette période, avec une patience de bonze, Anaïs Moineau récolte et émonde (sépare le pistil de la fleur) à la main cette plante médicinale réputée entre autres pour ses vertus anti-stress. A la Vallée au safran à Cerisy, le pistil se retrouve dans de la confiture, de la gelée, du miel ou encore du sirop de thé. Quant aux pétales, ils seront bientôt l’élément clé d’une huile de massage qu’on a déjà hâte de sentir.      

samedi 29 octobre et mercredi 2 novembre à 14h, rendez-vous au  Mémorial australien de Le Hamel. Tarifs : 3/6 €  

Faire le tri 

Trier c’est jouer. Recycler c’est jouer et gagner. Car tous les déchets ne sont pas bons à jeter. Certains se récupèrent pour tout ou partie. C’est le cas du verre, des papiers mais aussi de certains plastiques non souillés qui font partie de l’économie dite circulaire. La déchèterie de Villers-Bretonneux est un endroit en perpétuelle mutation. Ici se décide concrètement le sort de ce que nous consommons. Tout l’enjeu repose sur le « comment ». Comment trier ? Comment se servir d’un composteur ? Comment réduire sa production de déchets ? Pour le savoir, le mieux est encore d’aller sur place.     

mardi 25 octobre à 15h30, déchèterie de Villers-Bretonneux . Gratuit

Notre région a bon goût 

Notre région concentre un terroir incroyable. L’endive, la pomme de terre, les pommes, les poissons, les viandes, le vin de Champagne, les bières, les fromages… Il y en a vraiment pour tous les goûts. C’est d’ailleurs ce que prouve « Délices et Gastronomie en Hauts-de France. » Portée par le Comité de promotion, créée par Cité Nature, cette expo fait appel aux cinq sens pour rendre notre terroir le plus vivant possible. Au programme, des quizz, des recettes et des carnets de jeux.   

« Délices et Gastronomie en Hauts-de-France », du 15 octobre au 5 novembre, du mardi au samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h à l’Office de Tourisme du Val de Somme, 30, place de la République à Corbie. Gratuit.  

Infos pratiques

Sur réservation uniquement.

Renseignements et réservation à l’Office de Tourisme du Val de Somme, 30, place de la République à Corbie.

Tél. : 03 22 96 95 76 – www.valdesomme-tourisme.com  

Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Gîte insolite : le Bain de Forêt magique d’Hardelot
Sur les routes de l’or blanc
Bistrot de Pays, ce petit parfum d’antan
Aux Reines des Prés, le bien-être, c’est sacré
Espaces naturels sensibles, une biodiversité préservée

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation