Festival Saint-Riquier – Baie de Somme : un carrefour culturel

Rendez-vous intimistes au Studio Théâtre, concerts grand public à l’Abbatiale, talents émergents au Préô : le Festival Saint-Riquier - Baie de Somme est au-delà de la diversité musicale. Pour son directeur artistique Frédéric Sannier, l’événement est un carrefour culturel.
Capuccon3x-16-Largeur-max.-1024-Hauteur-max.-768

Quelle est l’essence de ce festival ?   

Sans hésiter, la diversité. Ce festival porté par le Département de la Somme est une opportunité. Celle de découvrir des artistes aux trajectoires et tonalités musicales différentes. Si Saint-Riquier – Baie de Somme est un événement aussi attendu, c’est qu’il associe artistes de renom et talents émergents. Je pense aux chorales ou aux groupes locaux. 

En quoi sa forme compte autant que son fond ?  

Nous avons la chance d’avoir trois lieux singuliers : l’Abbatiale de l’abbaye, le Préô et le Studio Théâtre. Les grands événements s’expriment dans le premier. L’émotion s’y décuple. Le second est une ancienne école élémentaire métamorphosée en cabaret. On y retrouve la festivité et la joie propres aux cafés-concerts. Enfin, le troisième, avec son rapport scène/salle très intimiste, est idéal pour les créations.  

Quelle est la caractéristique de la programmation 2022 ? 

Sa grande tessiture ! Du baroque à la fanfare en passant par la musique du monde. Nous accueillons des monstres sacrés comme Erik Truffaz ou André Manoukian. Vous découvrirez des illuminés comme le violoniste Nemanja Radulović, des électrons libres comme Vadim Vernay. Vous admirerez le break danseur Kamil Bousselham qui illustre notre volonté de décloisonner les genres. D’ailleurs, durant tout le festival, c’est tout Saint-Riquier qui se met au diapason. Des concerts seront organisés un peu partout et la façade de l’abbaye sera drapée d’un vidéo mapping.  

Infos pratiques

Festival Saint-Riquier – Baie de Somme, du 22 au 26 octobre.

Renseignements au 03 60 04 44 70

www.festivalsaintriquier.fr et www.facebook.com/FestivalSaintRiquier 

Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

David François : un trait acerbe sur Chaplin
Transition La Piscine ou l’art du Grand Bain à Doullens 
Lens : L’Ambassade déverrouille la culture
Bistrot de Pays, ce petit parfum d’antan
Aux Reines des Prés, le bien-être, c’est sacré

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation