Festival international du film d’Amiens : commencer avec des courts-métrages pour s’épanouir ensuite

Dans un monde découpé en régions, il s’avère logique que le Festival International du Film d’Amiens ouvre sa programmation à des productions des Hauts-de-France, en proposant quatre courts métrages différents : l’occasion pour Anouchka de Andrade de rappeler l’importance de ce format court dans la carrière de nombreux réalisateurs.
Par Thomas Roland
gerard-gerard-3

« Quand nous trouvions un film qui correspondait à l’esprit de ce qui était le FIFAM, nous en étions ravis », s’enthousiasme Annouchka de Andrade, directrice artistique du Festival International du Film d’Amiens, en évoquant Trabalhadora. Le documentaire de Stéphanie Bescond raconte le départ à la retraite d’une assistante sociale qui s’inquiète de la relève. Tourné à Amiens Nord, « il s’agit d’un film qui a un fort contenu social et, forcément, nous avons été touchés ». Autant ancré dans le social, Une confrontation, du réalisateur lillois Guillaume Khodavesi, se déroule dans un commissariat. Une jeune femme issue de l’immigration est victime d’une agression. La policière qui s’occupe d’elle lui précise que sa mésaventure pourrait l’aider à renouveler son visa. Seulement, quand elle découvre que son agresseur se trouve également dans une situation précaire, elle est confrontée à un dilemme moral. « À Tourcoing, il y avait des bureaux vides, un peu vieux, pour faire un commissariat, qui se trouvaient non loin de Pictanovo, l’association qui a aidé à la production du film. Les décors convenaient parfaitement à ce que je souhaitais », explique le jeune cinéaste, qui renchérit : « Pictanovo m’a accompagné du début à la fin, depuis l’écriture. »

« Nous sommes dans une ville, dans une région et c’était important aussi de pouvoir regarder et présenter les films qui sont faits localement », raconte Annouchka de Andrade. « Jean-Pierre Garcia a toujours fait attention à offrir un espace aux personnes de la région. Je me suis inscrite dans cette dynamique et c’est pour cela que nous avons créé cette section pour bien mettre en avant les cinéastes locaux. C’est vraiment important : on commence d’abord ici, avec des courts-métrages et, après, on peut s’épanouir. » 

Courts mais sans frontières

Pour Gérard Gérard, Clément Martin, réalisateur parisien, a tourné dans trois lieux différents : à Vez, à côté de Creil, à Saint-Quentin et à Douai. « J’ai eu l’aide à la production et Pictanovo devient alors co-producteur du projet. J’ai été très heureux de tourner là, car tout le monde s’est montré investi, dont l’adjoint au maire de Saint-Quentin chargé du cinéma qui essayait de trouver des solutions », se souvient-il. « Il y a des techniciens très bien formés dans le Nord car il y a une vraie culture de la production cinématographique et de télévision depuis une dizaine d’années, ainsi qu’une volonté politique de l’appuyer », ajoute Guillaume Khodavesi. Le film de Clément Martin s’inscrit cependant dans un tout autre genre, celui de la comédie. La passion équestre rencontre l’amour de la littérature avec un bonheur n’ayant d’égal que la fièvre hédoniste qui anime les personnages.

« Nous avons pensé qu’il était important de mettre ces films en avant et de faire une distinction, de faire attention aux différents genres », précise la directrice artistique en saluant la présence d’un court métrage d’animation. Ce qui résonne dans le silence, de Marine Blin, confirme ainsi l’éclectisme et l’ouverture d’esprit de la production régionale. 

Texte : Thomas Roland
Photos : FIFAM
21 novembre 2021
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Chroma, pour une cathédrale débordante de couleurs
Art monumental
Renverser la vapeur
Anny Wallet : peindre le trait d’union d’une rencontre
Ça fait du bien par où ça graffe

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation