Dutilleul Industries, un travail au petit couteau

Située à Courcelles-lès-Lens, entre Lens et Douai, l’entreprise a su transcender son activité historique de menuiserie pour proposer un usinage de précision, sur mesure et surtout capable de travailler de multiples matières, parfois surprenantes.
Par Gaëtane Deljurie
DSC_5895

Quel peut-être le point commun entre une plaque de finition de prise électrique, un coffret en bois pour stylos ou parfums ou un couteau avec un manche fabriqué à base de charbon ? Le savoir-faire de Dutilleul Industries, bien sûr ! Dans l’entrepôt situé à Courcelles-lès-Lens, les machines s’alignent et constituent les pièces maitresses d’un savoir-faire autour de l’usinage de précision, qu’il s’agisse de découpe traditionnelle, au jet d’eau, au laser, à commande numérique…

La diversification est arrivée par une première commande, un peu surprenante, passée dans les années 1990, du temps du fondateur de l’entreprise : fabriquer des prises en bois massif. Sans s’imaginer que quelques années plus tard, Dutilleul Industries travaillerait avec les plus grands noms du secteur, comme Schneider, Legrand ou Hager. « Nous transformons des essences principalement françaises comme le merisier, le chêne, le hêtre, l’érable, qui sont ensuite exportées vers la Chine, l’Inde, le Brésil, Russie… Depuis dix ans, nous avons fabriqué pas loin de sept millions de prises », avancent fièrement Aurélien Canon, le directeur général et Pascal Charles le responsable technique et président de Dutilleul Industries.

Écrins à couteaux 

Il y a cinq ans, une autre diversification s’est présentée à l’entreprise : par l’entremise d’un fabricant de machines, Dutilleul Industries conçoit les premières boîtes en chêne massif pour abriter les couteaux haut de gamme Laguiole en Aubrac, dans l’Aveyron. « Il n’y avait jusqu’alors pas de fabricant français : nous avons décliné la gamme en quatorze écrins différents, pour présenter jusqu’à six couteaux. Nous fabriquons aujourd’hui près de 40 000 boîtes par an. » Derrière le délicat coffret, c’est toute l’ingénierie de Dutilleul Industries qui s’est mise à l’œuvre, avec du chêne de Marne, un couvercle maintenu par un système d’aimant.

Depuis dix ans, nous avons fabriqué pas loin de sept millions de prises

Sauf que Dutilleul Industries ne s’est pas contenté des boîtes. « Notre client Laguiole en Aubrac nous a transmis la passion du couteau. Nous les aidons dans le développement de nouvelles matières. Et ils nous ont formés pour que l’on puisse produire nos propres couteaux », explique le duo de créateurs. Après un an de mise au point, Aurélien Canon et Pascal Charles sont sur le point de commercialiser le couteau baptisé Charles Canon, en forme de… terril plat et avec un manche fabriqué à partir de charbon et de résine. Non seulement parce l’entreprise est située sur la zone des terrils 7 et 7 bis mais aussi parce qu’Aurélien Canon a eu des beaux-parents négociants en charbon à Lallaing et Pascal Charles, un père et un grand-père mineur. 

Lames made in Hauts-de-France

« Nous avons voulu représenter les couleurs de la région », expliquent-ils, fiers de pouvoir proposer une première gamme de couteaux presque entièrement fabriqués à Courcelles-lez-Lens, du couteau pliant jusqu’au couteau de table en passant par l’ouvre-lettre ou le sabre à champagne. « Nous avons eu envie de travailler des manches de couteaux avec d’autres matières comme les coquilles de moules typiques de la région ou même d’huitres », expliquent-ils en caressant les manches d’une étonnante douceur.

« Nous avons l’ambition de devenir la coutellerie de référence dans la région »

Passionnés et passionnants, pas étonnant que les deux dirigeants se soient portés candidats pour devenir ambassadeurs du Bassin Minier Patrimoine mondial.

L’entreprise en chiffres
1974 : création par Jean Dutilleul d’une entreprise de menuiserie traditionnelle, spécialisée dans la création d’escalier, de cuisine, de porte d’entrée, etc.
1987 : embauche d’un premier salarié, Pascal Charles.
1994 : première commande par Modelec de prises de courant en bois.
2000 : Dutilleul Industries exporte désormais en Europe et bientôt en Chine, Inde, Brésil, Suède et Russie.
2006 : arrivée d’Aurélien Canon dans l’entreprise.
2011 : première commande de boîtes par Laguiole Aubrac.
2017 : reprise de l’entreprise par Aurélien Canon et Pascal Charles.
2020 : lancement des couteaux made in Hauts-de-France « Charles Canon » 

Entre artisanat et industrie

Les moutures, l’aiguisage et les traitements thermiques des lames se font chez Laguiole en Aubrac pour une qualité optimum. « Nous utilisons nos machines industrielles pour découper la lame et les manches, à la différence du coutelier artisanal qui va fabriquer l’outil à la main de A jusqu’à Z. » Les deux capitaines de Dutilleul Industries fourmillent d’autres idées, comme le nœud papillon en bois, les porte cartes bleues, les planches à découper laissant apparaître l’écorce de l’arbre, des contours de prise de courant en ardoise massif, mais aussi des habillages de portes blindées en bois massif… En attendant, ils entrevoient déjà le destin de leurs couteaux : sur les tables des restaurants, dans les armureries pour les chasseurs, dans les boutiques de luxe et même dans les magasins Laguiole à l’étranger. Les deux compères ont imaginé toute une gamme, jusqu’au couteau pliant, dans un coffret en bois où l’histoire est gravée au laser. « Nous avons l’ambition de devenir la coutellerie de référence dans la région. » 

Texte : Gaëtane Deljurie
Photos : Franck Bürjes
09 avril 2020
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

La Maison du Billard n’a pas cassé le jeu
La savonnerie des Hauts-de-France : le cul propre pour des mains douces
Parc d’Olhain : le jardin côté cour
Café Pierrette, grains de folie
Avec Wintersberg, reprenez votre carrière en main

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation