Culture Commune : faire avec et non pour

Seule scène nationale itinérante de France, Culture Commune fait des projets partagés et durables sa raison d’être. Trente ans après sa création, cette structure éminemment humaine poursuit sa quête de sens en créant du lien avec tous les acteurs du territoire.
thumbnail_184846-photo_ktha_4-Largeur-max.-1024-Hauteur-max.-768

Habiter (et être habité par) le territoire  

Parfois, la symbolique présage les actions. Il y a vingt-cinq ans, en s’implantant sur le site du 11/19 de Loos-en-Gohelle, Culture Commune incarnait l’affranchissement des frontières jadis observé dans tous les carreaux de fosse du bassin minier. Comme le souligne Laurent Coutouly, « bien que façonné par une histoire collective, ce vaste territoire forme un maillage hétéroclite sans épicentre palpable. Nous avons de l’hyper-urbain, des zones rurales et des identités très marquées. » Pour l’actuel directeur de Culture Commune, tout projet n’a alors de sens que s’il est motivé par la cohésion et la convergence des gens et des envies. « Ici comme nulle part ailleurs, il faut impliquer les acteurs locaux, générer une mise en mouvement, un choc émotionnel. » Et quoi de plus efficace pour y parvenir que l’itinérance culturelle avec le désir d’une co-construction partagée ?  

Aller au-delà de l’efficacité 

Trente ans après sa création, Culture Commune poursuit sa quête de sens en intensifiant ses rapports synergétiques avec de nombreuses structures partenaires1. De véritables associés avec qui elle va « au-delà de l’efficacité et au-delà de la rencontre », souligne Laurent Coutouly. Car il est clair que les enjeux ne sont pas que culturels. Ils sont aussi politiques, sociaux, touristiques et « fondamentalement humains. A Culture Commune, on pense toujours à la suite, aux relations pérennes. Avec cette vraie question en ligne de mire :  comment organiser la rencontre improbable entre les artistes et les habitants qui fondent une résidence commune ? » Dépasser la dimension artistique, penser macro et micro, créer des moments fédérateurs qui impliquent la population. Rien de mieux qu’une émulsion positive pour créer une culture commune. 

[1] Culture Commune intervient dans des structures situées dans le giron des Communautés d’agglomération de Lens-Liévin (Fabrique Théâtrale à Loos-en-Gohelle, Scène du Louvre-Lens, Théâtre le Colisée à Lens, Arc-en-Ciel à Liévin, Espace Culturel Jean Ferrat à Avion, Espace Culturel Ronny Coutteure à Grenay, MAC de Sallaumines, ville d’Aix-Noulette…), de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane (Annequin, Calonne-Ricouart, Haisnes, Houchin, Rebreuve-Ranchicourt, Violaines…) et d’Hénin-Carvin (9-9bis à Oignies, L’Escapade à Hénin-Beaumont…). Soit un vaste ensemble de 150 communes pour quelque 650 000 habitants.  

Culture Commune

base du 11/19, rue de Bourgogne

62 750 Loos-en-Gohelle

Tél. : 03 21 14 25 35

contact@culturecommune.fr

ww.culturecommune.fr  

Photos : Antoine Repessé / Kalimba
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Bistrot de Pays, ce petit parfum d’antan
Aux Reines des Prés, le bien-être, c’est sacré
L’automne en Val de Somme, ça détonne
Espaces naturels sensibles, une biodiversité préservée
Festival Saint-Riquier – Baie de Somme : un carrefour culturel

Vous aimez cet article

Inscrivez-vous à la newsletter iCéÔ magazine et retrouvez chaque semaine nos idées de sortie en région.

Votre magazine iCéÔ sur mesure avec une sélection d'articles en fonction de vos goûts et de votre localisation